Affaire Moïse Mbiye-Eliane Bafeno : LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE S’Y MELE

0
472

Il n’y a plus de doute, que appartenir à la tribu Luba, celle de l’actuel Chef de l’Etat est une grâce énorme. Ces propos ne sont pas miens, mais ceux qu’une consœur qui véhiculent sur la toile dans une vidéo.

L’affaire Pasteur Moïse Mbiye de la Cité Béthel et Madame Éliane Bafeno défraye la chronique judiciaire. La jeune dame croyante de l’Eglise évoquée s’est vue abuser par son pasteur ce, depuis qu’elle avait l’âge mineur.

La dulcinée reproche à son bourreau de Pasteur plusieurs faits, du fait d’être gay avec un autre pseudo chantre chrétien Mike Kalambay; elle est victime de plusieurs avortements auprès d’une certaine femme proche du pasteur, dénommée Mireille ; le fait de sacrifier plus de 50 enfants d’un orphelinat pour ses pratiques sataniques etc.

Beaucoup semblaient minimiser l’affaire en son début lorsque la victime affirmait qu’elle détenait les éléments des preuves contre son ancien pasteur. Personne n’y a cru, aujourd’hui l’affaire prend une autre tangente . C’est à la justice de régler l’affaire entre les deux amoureux impudiques qui ont jeté de l’anathème sur le nom du Christ. Ce dernier, devenu un fond de commerce de bandits sexuels qui se cachent derrière le christianisme.

À la confrontation du mercredi 05 février à élucider ce dont tout le monde redoutait. Dire que Éliane Bafeno est sa fiancée, alors que pendant que l’affaire defrayait la chronique, le Pasteur Mbiye semblait minimiser l’ampleur de l’affaire, avec arrogance et insolence affirmait que bientôt il va présenter sa fiancée. Laquelle, s’interroge l’opinion publique nationale.

À la première audience de confrontation, tout était claire que le Pasteur a abusé de sa fidèle en indiquant les marques et signes sur son corps.

Pendant que l’opinion publique attend la seconde confrontation, elle apprend que le Pasteur a été évacué pour la France en soins médicaux. Est-ce une manière de le soustraite des griffes de la justice, alors qu’il venait de Londres il n’y a pas une semaine. L’hypothèse de l’opinion congolaise affirme qu’il y a une main noire de la présidence de la République dans cette affaire. Pourquoi la main mise de la présidence de la République ? La réponse d’une consœur qui fait circuler la vidéo sur la toile, affirme qu’être muluba aujourd’hui est une grâce. Que insinue-t-elle cette affirmation ? Pour nous les illuminés, il s’agit tout simplement d’une affaire tribale susceptible de sauver les meubles d’un pasteur pervers. Est ce l’Etat de droit pour lequel nous avons été bouchés les oreilles est à sens unique, seulement en faveur de baluba apparentés à la tribu de l’actuel Chef de l’État. N’entendons nous parler de la tribu présidentielle et/ou famille présidentielle. Madame Éliane Bafeno n’a-t-elle pas droit à cet état de droit ? Affaire à suivre. Pasteur Mbiye doit se faire soigner pour affronter la justice. Et pourquoi lorsque les bourreaux commettent leurs forfaits ne sont jamais malades, une fois  rattrapés par la justice, ils deviennent maladifs. Pour nous les illuminés, il s’agit tout simplement d’une supercherie en vue de permettre les négociations,soit l’implication au plus haut sommet de l’Etat. Madame Éliane Bafeno doit être rétablie dans sa dignité, puis fermer toutes ces boutiques alleluyistes.

PIUS ROMAIN ROLLAND

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plait entrez votre commentaire !
S'il vous plait entrez votre nom ici