- Publicité -

Lors de la réunion virtuelle des ministres des Finances du G20 le 15 avril dernier, le président du Groupe de la Banque Mondiale, David Malpas, a déclaré que son institution s’emploie à agir rapidement et à grande échelle, en particulier pour les pays les plus pauvres pour faire face à cette pandemie.

« D’ici fin avril, nous devrions compter des projets liés au COVID-19 dans 100 pays, et nous prenons des mesures pour fournir 160 milliards de dollars de financements durant les 15 prochains mois », a promis David Malpas.

Les objectifs poursuivis par ces financements sont notamment d’aider les pays en développement à mettre en œuvre des opérations sanitaires d’urgence ; de protéger les ménages les plus démunis ; et enfin de sauver des emplois et des entreprises.

L’Afrique reste la région du monde la moins touchée par la pandémie, mais elle suscite plus d’inquiétudes  de la communauté internationale tant son système sanitaire est déficitaire.

EL SENATOR