Jeanine Mabunda : « à travers moi, ce sont vos femmes, vos soeurs et vos amies qui sont atteintes »

0
2

Dans son discours d’ouverture de la session parlementaire de ce mois de septembre 2020, la présidente de l’Assemblée nationale a dit constater « le foisonnement dangereux d’un discours de haine et un déferlement d’intolérance ». « C’est une violence verbale et politique qui, si elle n’est pas condamnée, elle n’est pas arrêtée, peut être le prélude aux violences physiques observées ça et là« , a prévenu Jeanine Mabunda du haut de son perchoir.

Elle a indiqué que les médias sociaux sont exploités pour véhiculer ces discours incendiaires devenus une véritable arme. Dans cette optique, elle note que l’une des victimes de ce discours haineux est le prix Nobel congolais, le docteur Denis Mukwege.

Relevant être, elle-même, devenue « la cible privilégiée de ce discours de haine qui touche à la dignité de la femme congolaise », Jeanine Mabunda a souligné que ce discours haineux et d’intolérance a comme source des officines bien identifiées et, parfois, en toute impunité des protecteurs judiciaires et responsables de ces officines.

« À travers moi, ce sont vos femmes, vos soeurs et vos amies qui sont atteintes. Mais, c’est aussi l’institution que je préside que l’on dévalue. C’est une violence verbale et politique à condamner, sinon, elle deviendra le prélude d’une violence physique« , a insisté la présidente de la Chambre basse du parlement.

Elle a, par ailleurs, remercié les très nombreux soutiens des Congolais et des personnalités politiques dont elle a bénéficié. »Les silences complices, je vais les ignorer. Il ne s’agit pas seulement de me défendre, mais c’est défendre les attaques contre toutes les femmes », a-t-elle affirmé.

Et de rassurer :

» Je n’abandonnerai pas ma charge. Nous devons combattre avec la dernière énergie cette haine qui est descendue sur la place publique et qui fait planer une ombre menaçante sur notre humanité ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plait entrez votre commentaire !
S'il vous plait entrez votre nom ici