LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

KINSHASA : Didier Tenge suspend certains cadres de la RASKIN

Le ministre provincial de l’Environnement, Tourisme et Aménagement de la ville de Kinshasa, Didier Tenge te Litho, a suspendu, depuis le 8 janvier 2020, quelques cadres de la Régie d’assainissement de la ville de Kinshasa (RASKIN).

Il est reproché notamment à Flory Mambi Mambu, directeur de la direction des opérations de la Gombe, l’utilisation abusive des engins de cette régie à des fins personnelles, la perception illégale des fonds auprès des entreprises privées et des ménages pour l’évacuation de leurs déchets, ainsi que la consommation excessive du carburant.
Quant à Philippe Gambembo Luzumu, directeur du contrôle interne, il est sanctionné pour la perception illégale des fonds auprès des entreprises au détriment de la RASKIN, particulièrement lors de l’événement organisé à la Place des Evolués dans la commune de Gombe.

Tenge te Litho a demandé à Joséphine Ntumba Kankolongo, directeur général adjoint de la RASKIN, de fournir des explications sur le dysfonctionnement grave des services de cette régie, occasionné par les agissements suivants : utilisation abusive des engins et détournement de la main d’œuvre à des fins personnelles par certains membres du comité de gestion, perception illégale des fonds par certains membres du comité de gestion auprès des entreprises privées et des ménages, consommation excessive du carburant, mauvaise gestion des fonds générés par les stations de transfert des déchets, précisant que le versement desdits fonds doit se faire dans le compte du FONAK en vue d’une gestion orthodoxe.

De son coté, Yannick Kimbuta, directeur technique, est suspendu pour une conduite fautive altérant le bon fonctionnement des services au sein de la RASKIN. Il lui est reproché des faits suivants : utilisation abusive des engins de la RASKIN mis à sa disposition pour des travaux d’assainissement, perception illégale des fonds générés par des stations de transferts au détriment de la RASKIN, perception directe auprès du marché central de Kinshasa, particulièrement le 5 janvier 2020, des fonds pour l’évacuation des immondices au mépris des instructions arrêtées dans le cadre du Plan particulier d’assainissement des marchés (PPAM)

Olivier Tshimanga