LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

KONGO CENTRAL : Arrestation du Journaliste Carlys Kaluangila

Surprenant qu’à ce jour, les geôles de l’Agence Nationale des Renseignements existent toujours malgré que dans son discours d’investiture en 2019, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo prononça qu’elles n’existeront plus.

Carlys Kaluangila, Journaliste correspondant de la télévision Antenne A et du médias en ligne juste-info.net a été arrêté dans la soirée du jeudi 16 avril 2020 à Matadi et acheminé dans la prison de ce service de sécurité sur ordre de la hiérarchie de la province.

Que reproche-t-on à ce chevalier de la plume?

Le fait que dans son reportage sur les attaques des éléments du leader politico-religieux Né Muanda Nsemi qui se sont déroulés à Boma, il ait commis une erreur de chiffre. Et directement on le place au cachot de l’ANR.
Ca se comprend que les agents de ce service ne savent pas le rôle du Journaliste. Et que même si dans un reportage quelconque, le journaliste ait donné un autre chiffre ou une version qui ne rencontrent pas l’assentiment des autorités ou de toutes autres personnes, il existe un démenti dans la profession et l’auteur de l’article le fera dans les mêmes conditions.

Curieux, selon certaines sources contactées sur place que le mot d’ordre de cette arrestation provienne du Gouverneur de la province du Kongo Central, qui du reste, ancien journaliste à Mbanza Ngungu, donc supposé connaître le b-a-ba du métier.

La place du Journaliste n’est pas dans une prison. Ceux qui méritent la prison, surtout dans le Kongo Central en ce moment sont tous ces inciviques qui sèment l’insécurité dans la ville de Matadi et autres.
Il y a mieux à faire.

La presse du Kongo Central exige dans l’immédiat, la libération de Carlys Kaluangila avant de projeter d’autres actions.