LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

NORD-KIVU: Le MSF alerte sur la rupture en médicaments VIH/TUB

Seulement 40% des patients de VIH et tuberculose ont été servis en médicaments dans un intervalle de janvier à septembre 2019 au petit Nord de la province du Nord-Kivu.

Selon Médecin sans frontière, il s’observe des problèmes dans la chaine d’approvisionnement lié au retard et insuffisance grave dans la livraison, des processus fastidieux, les longues procédures administratives et non livraison de médicaments antituberculeux dans les 3 trimestres de l’année 2019 depuis que le programme national TB/VIH est géré par le ministère de la santé et d’autres partenaires d’implémentation.

« Nous craignons la hausse du taux de mortalité lié au VIH, la résistance des patients qui sont dans la cohorte mais également l’augmentation de la charge virale et les risques de contamination seront majorés si rien n’est fait » Alerte Michel Biringanine chargé des affaires Humanitaire Msf -h /NK

Michel Biringanine recommande:

  • l’instauration d’une bonne collaboration entre les autorités sanitaires et les partenaires du fonds Mondial pour veiller a ce que les responsabilités de chacun soient respectés a fin de contribuer efficacement aux objectifs de contrôle de l’épidémie de VIH .
  • Soutenir d’une manière pratique et régulière les zones de santé afin que les commandes soient traitées à temps et dans l’ordre d’arrivée et du respect du délai de livraison.

Au total, 17.000 personnes sont mortes de maladies liées au Vih/Sida en 2018 en RDC où 450.000 personnes vivent avec le VIH, d’après des chiffres de l’ONUSIDA.
Cela donne un taux de prévalence de 0,8% chez les 15-49 ans, bien plus faibles que dans d’autres pays subsahariens, notamment en Afrique australe.

A peine 57,7% des personnes infectées ont accès au traitement dans le pays, s’inquiète cependant MSF

Yvonne Kapinga