LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

POLITIQUE : Jacques LUNGUANA au chevet des victimes de l’insécurité

Le Député National Jacques Lunguana Matumona poursuit sa tournée dans le Kongo Central dans le cadre de ses vacances parlementaires.

Le Rapporteur Adjoint du Bureau de l’Assemblée Nationale a visité les familles des victimes de l’insécurité grandissante à Kwilu Ngongo, son terroir natal le lundi 17 Février 2020.

A titre d’information, au jour d’aujourd’hui on enregistre au total 8 familles qui ont été visitées tout récemment par des inciviques appelés communément « kulunas », occasionnant ainsi des blessés graves.

Ces brigands, qui sèment la terreur dans cette cité sucrière avec des armes de guerre et des armes blanches, emportant des biens dans toutes ses maisons, ont failli violer une femme enceinte, qui a pu avoir la vie sauve, grâce à son voisin, victime expiatoire de ces hors la loi.

Douleur dans le coeur et des larmes aux yeux, Jacques Lunguana Matumona a invité toutes ces familles à la prudence et à la vigilance.
Par ailleurs , il a demandé aux habitants de s’organiser pour mettre fin à ce fléau qui, jusqu’à présent occasionne des milliers de morts et des victimes, puisqu’il ne peuvent recourir aux responsables des services de sécurité qui d’après eux, sont de connivence avec les surnommés Kulunas.

Ne restant pas indifférent à cette situation, l’élu de cette partie du pays, Jacques Lunguana Matumona leur a remis des enveloppes symboliques contenant de l’argent pour d’autres besoins.

Bien avant cette descente sur terrain, le Rapporteur Adjoint du Bureau de l’Assemblée Nationale a reçu dans sa résidence, les membres du conseil local de sécurité, échange ayant tourné autour de cette situation d’insécurité qui sévit à Kwilu Ngongo.
Toutesfois Jacques Lunguana Matumona estime que la cité de Kwilu Ngongo doit retrouver sa quiétude comme par le passé où Une personne pouvait parcourir 1km à pied et rentrer chez lui à 2h du matin sans être inquiétée.
Et pour cela l’honorable exhorte tout le monde à s’impliquer pour trouver une solution définitive, car l’union fait la force dit-on .

Élisee Wamara Kiza