LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

RDC Kasaï: cinq policiers tués dans les affrontements avec une milice Twa à Mweka (Kasaï).

RDC Kasaï: cinq policiers tués dans les affrontements avec une milice Twa  à 195 Km au nord de la cité de Mweka,  dans la province du Kasaï.

Une milice lourdement armée a attaqué la police et a tué cinq éléments de la police nationale congolaise samedi 16 janvier 2021 dans la localité Batwa Kadimba, située à 195 Km au nord de la cité de Mweka, dans le territoire de Mweka selon des sources administratives. L’administrateur du territoire de Mweka confirme cette nouvelle en indiquant que cette milice occupe en ce moment la localité de Batwa Kadimba.

« Des jeunes armés des fusils de chasse calibre 12, des flèches, des lances et des machettes avec à leur tête un sujet Twa du nom de Katende venus du territoire voisin de Dimbelenge au Kasaï Central sont entrés à Batwa Kadimba en territoire de Mweka mercredi dernier. Le chef de cette milice, monsieur Katende a chassé tous les services publics. Il a installé sa propre administration et déclare appartenir désormais à la province voisine du Kasaï Central », explique l’administrateur de territoire de Mweka, Franck Pongo.

Quant à la mort de cinq policiers, l’administrateur de Mweka précise.

« Nous avons dépêché le samedi des policiers pour rétablir l’ordre public. Malheureusement, à leur arrivée, ils ont été attaqués par les miliciens qui ont tué les cinq policiers car ils étaient peu nombreux que les miliciens ».

Pour la suite, l’administrateur Pongo annonce avoir réquisitionné les militaires en poste à Kakenge et à Bakwakenge pour arriver à Batwa Kadimba afin de rétablir l’ordre public.

« Sur instructions du gouverneur de province, nous avons réquisitionné les militaires qui sont à Kakenge et ceux de Bakwakenge. Ils sont en route vers cette localité où le chef milicien Katende a désigné un administrateur de territoire et a mis en place son administration », a-t-il dit soupçonnant une main noire des politiciens sans les citer. Un prêtre catholique en place dans la zone mais qui a requis l’anonymat confirme ces faits.

Pour rappel, fin août 2020 une cinquantaine des Twa sont arrivés à Kananga avaient organisé une manifestation et remis un mémorandum à la Monusco. Dans ce mémorandum, les Twa se disaient être maltraités dans la province du Kasaï et revendiquaient leur propre territoire devant être attaché au Kasaï Central. Lors des assises de paix de Kananga sur le conflit des limites concernant la localité de Bakwakenge, il avait été demandé aux Twa de diriger leurs revendications vers les autorités provinciales du Kasaï à Tshikapa.

Rédaction Ilebonews