LA BASE DES PATRIOTES

Votre chaine d'actualité

RDC/ POLITIQUE Détention de Vital Kamerhe à Makala : Réaction du Comité Laïc de Coordination

Le mercredi 08 Avril dans la soirée, La République Démocratique du Congo était en effervescence, particulièrement la ville province de Kinshasa suite à la mise en détention de Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’État.

Suite à cela, plusieurs courants politiques et acteurs de la société civile ne cessent de s’exprimer sur le sujet.

Le Comité Laïc de Coordination, (CLC) n’a pas dérogé à la règle le jeudi 09 Avril 2020.

Revenant sur leur réclamation au sujet d’une « Justice Républicaine », axée sur la promotion des hauts magistrats intègres et la lutte sans merci contre l’impunité et la corruption, le CLC s’est dit satisfait des premiers résultats qui sont au rendez-vous, et salue la mesure des nouveaux responsables du Parquet Général Près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, mesure qu’il qualifie de « Courageuse ».

Le CLC renchérit en plébiscitant non seulement l’interpellation mais surtout l’inculpation et la mise en détention provisoire du Dircab du Chef de l’État Vital Kamerhe.

Par ailleurs, le CLC insiste sur le strict respect dont doit bénéficier toute personne inculpée.

Le CLC qualifie ladite mesure judiciaire d’inédite, dénotant un signal fort des appels continuels de la société civile visant à lutter efficacement contre la banalisation des détournements des biens de l’État.

Dans le même ordre d’ idée, le comité rajoute que ce signal est fort car il répond au laxisme de la justice et à l’institutionnalisation de l’impunité.

« A lui tout seul,cet acte posé mérite encouragements, soutien et respect » a déclaré Isidore Ndaywel (Coordonnateur de ce comité).

Le CLC lance un appel aux magistrats du pays à s’imprégner de cet exemple dans le but de restaurer totalement la justice Congolaise.

Il les encouragent à poursuivre les autres procédures ayant subi des tentatives « d’étouffement » au niveau des parquets et les exhortent à ne pas céder aux intimidations, et aux pressions de quelques natures qui pourraient surgir.

LES PROCEDURES EVOQUES PAR LE CLC:

1.Procédure de présomptions des dissipations des sommes importantes, comme le cas de 200 millions de dollars de la Gecamines.

2.Les faits graves ayant dans le passé récent, bénéficiés d’une indulgence coupable de la justice.

Le Comité Laïc de Coordination, par le truchement de son Coordonnateur Isidore Ndaywel ravive la mémoire de la justice que le peuple attend avec impatience la restitution des biens détournés, d’autant plus que, toutes ressources telles que les finances doivent être disponibilisées pour faire face à la crise sanitaire qui sévit dans notre pays d’une manière et ampleur sans précédents, causant le renforcement de l’Etat de précarité généralisée.

APPEL A LA VIGILANCE

Le Comité Laïc de Coordination demande à l’ensemble de la population Congolaise à faire preuve de vigilence, mais surtout éviter toute sorte d’instrumentation émanant de ceux qui cherchent à couvrir leur turpitudes et actes criminels derrière des interprétations trompeuses ou considérations tribales, régionales et politiciennes.

Glad Nganga Kanza.